Vins californiens – Soleil, diversité et innovations

      Un climat unique au monde avec un soleil généreux et les vents frais du Pacifique, des terroirs divers et plus de 100 cépages différents : le Golden State californien propose les conditions les plus propices à une viticulture de très haut niveau.

      Au XVIIIe siècle, des immigrés du monde entier s’établissaient en Californie. Ils apportaient avec eux des ceps et leur savoir, et posaient ainsi la première pierre de la viticulture moderne sur la terre californienne. Chaque génération a transmis aux générations suivantes ses connaissances durement acquises, sur les sols, le climat et les vignes. Aujourd’hui, la Californie est le vignoble le plus important du Nouveau Monde. 90% des vins exportés par les USA, viennent de Californie. On doit l’exceptionnelle diversité des vins californiens aux vignerons innovants et créatifs, mais aussi au climat si particulier et aux caractéristiques très hétérogènes des sols.

      Le long des 1300 kilomètres de côte s’étire une bande rocheuse qui accroche sur les vignobles les brumes et la brise marine. Les vallées plus chaudes de l’intérieur du pays regorgent de rivières et de lacs. En Californie, les sols sont aussi diversifiés que les paysages : du sable, de la terre glaise, de l’argile, des cendres volcaniques, des sédiments marins et des graviers déposés par les rivières, tout y est.

      Les régions viticoles

      La Californie – divisée en six régions viticoles – dispose de terroirs composites, si bien que pratiquement à chaque variété de raisin correspond une aire de production propice à son développement optimal.

      North Coast
      Un panorama charmant de collines et un paysage côtier impressionnant dessinent la région la plus fraîche de l’État. La région au nord de San Francisco est la plus importante région productrice de vin et le berceau de quelques-uns des domaines les plus célèbres. Elle englobe la Napa Valley, le Comté de Mendocino et le Comté de Sonoma.
      Central Coast
      La Central Coast s’étire sur environ 500 km entre Santa Barbara au sud et le Golden Gate Bridge au nord. De quoi modeler un climat varié - instable au nord et doux au sud – les vins sont à son image, très dissemblables. Les vignes d’ici sont parmi les plus vieilles de l’état. Livermore Valley, Santa Cruz Mountains, Monterey, Paso Robles et Santa Barbara sont les régions viticoles les plus importantes de la Central Coast.
      Sierra Foothills
      La région Sierra Foothills évoque tout d’abord de grands spectacles naturels, comme le Parc national de Yosemite et le lac Tahoe. Pourtant ici, autrefois épicentre de la ruée vers l’or de la Californie, poussent des vignes dont les raisins produisent des vins très variés et riches en saveurs.
      Inland Valleys
      L’intérieur du pays aux vallées baignées de soleil, fait partie des territoires agricoles les plus fertiles du monde. Ici, en plus du raisin, on récolte des amandes, des abricots, des tomates, du coton et des asperges. Lodi, la région viticole la plus importante de l’arrière-pays, est réputée pour ses vignes de zinfandel.
      Southern California
      Malibu, Los Angeles, Orange County et San Diego – Le sud californien est avant tout réputé pour ses plages, son ciel bleu et son soleil. Mais là aussi dans ce paysage vallonné où prospèrent les vignes, le soleil généreux joue un rôle primordial.
      Far North California
      La région frontalière du nord de la Californie n’est pas avare de beauté : côtes rocheuses, sommets enneigés, forêts de séquoias et faune fabuleuse à perte de vue. Dans cette région paisible se sont établis quelques-uns des vignerons les plus singuliers de Californie.

      Cépages

      Plus de 100 variétés de cépages sont cultivées dans l’État de Californie. Cette diversité permet aux vignerons de produire des vins mono-cépages complexes, originaux, très expressifs ainsi que des cuvées. A la différence des vins européens, le cépage est généralement mentionné sur les étiquettes américaines.

      Cabernet Sauvignon
      Sans aucun doute, le cépage préféré de Californie. Le cabernet sauvignon est par ailleurs le deuxième cépage le souvent plus cultivé dans l’État. Ce noble cépage donne des vins avec une structure solide et concentrée, des arômes de fruit noir, mûre, myrtille et cassis. Des notes de moka et de terre affleurent aussi. Ces arômes s’adoucissent et s’enrichissent avec le vieillissement du vin.
      Zinfandel
      Le zinfandel, proche parent du cépage italien primitivo, est une des variétés les plus prisées et les plus répandues de Californie, et aussi une des plus anciennes – Sans aucun doute le cépage le plus emblématique de Californie. Tout y est, des arômes de framboise jusqu’aux arômes de clou de girofle et de réglisse, en passant par le poivre noir. Le climat, la localisation et l’âge des vignes des vins sont déterminants pour le caractère des vins. On y trouve donc des vins rouges puissants comme des vins légers qui rappellent le Beaujolais. Le zinfandel de Napa Valley par exemple est très marqué par des arômes de pruneau et de vanille.
      Merlot
      Ce cépage classique est connu pour ses arômes fruités et ses notes herbacées. On pense alors à des vins doux, ce qui ne correspond pas à la réalité. Un vrai merlot de Californie peut se mesurer sans peine à un cabernet sauvignon.
      Pinot Noir
      Le pinot noir passe pour être un des plus intéressants cépages cultivés en Californie. C’est dans les régions côtières de Santa Barbara, Carneros, Russian River Valley et Sonoma Coast qu’il s’épanouit le mieux. Les arômes que les pinots noirs de Californie exhalent évoquent les cerises, en passant par des notes florales, de terre et de cuir.
      Chardonnay
      Le cépage le plus souvent cultivé dans tout l’état de Californie. Le spectre gustatif et aromatique du chardonnay californien est unique. Les vins de ce cépage déploient des saveurs naturelles, fruitées et peuvent extérioriser des notes minérales, comme beaucoup de notes grillées et de notes beurrées teintées de vanille.
      Sauvignon Blanc
      Le classique cépage sauvignon blanc est généralement à l’origine de vins croquants et rafraîchissants. Les vignerons californiens aiment pourtant jouer de leur propre écriture. Différents arômes ressortent alors : de la citronnelle forte et des herbes jusqu’à la pomme verte acidulée, au melon et à la figue.

      Durabilité

      Les pratiques d’une viticulture durable et transparente sont depuis des années profondément ancrées dans le milieu vinicole californien. Des programmes d’auto-évaluation et de certification comme des lois sur la protection de l’environnement, de loin parmi les plus strictes au monde, jouent un rôle important dans la production de vins de qualité conformes aux critères écologiques et socialement supportables. La majorité des vignobles californiens et des domaines sont des propriétés familiales. Les viticulteurs très impliqués localement prennent très au sérieux leurs responsabilités en matière de santé des sols.

      De même, les viticulteurs qui n’observent pas les méthodes d’agriculture biologique ou biodynamique, appliquent dans le vignoble et dans les chais des méthodes durables, de protection de l’environnement, du voisinage et de l’ensemble de la filière notamment pour les générations à venir. C’est par exemple, l’utilisation de moutons et d’oiseaux pour lutter naturellement contre les mauvaises herbes et les parasites. Ou encore la végétalisation, l’irrigation au goutte à goutte et les bassins de drainage pour économiser l’eau. L’utilisation de l’énergie solaire et l’emploi réduit du tracteur dans les vignobles réduisent l’impact carbone. Il en est de même pour les vendanges conduites la nuit ou aux premières heures du matin : les raisins restent frais, ce qui dispense d’une réfrigération dans la vinerie, aussi énergivore que superflue.

      Découvrez ici notre sélection de vins du «Golden State»