Régions viticoles d'Argentine

      Avec les plages, la mer, le désert, les forêts tropicales et les glaciers, sans oublier le « Paris d’Amérique du Sud », il n’y a rien que l’Argentine ne puisse offrir.

      Outre le fait que l’Argentine est le huitième plus grand pays au monde, son incroyable diversité s’explique aussi par le grand étirement nord-sud du pays. Pour illustrer cette dimension de manière plus lisible : l’Argentine est 4 fois plus étendue que l’Allemagne et 10 fois plus que la Suisse. D’où une grande variété de climats et de zones géographiques, qui sculptent à leur tour une panoplie de sites incroyables.

      Argentine

      Du glacier à la capitale – La diversité de l’Argentine

      À commencer par le sud où le glacier Perito Moreno - qui sépare le lac en deux - est vraisemblablement la plus grande attraction touristique d’Argentine. Tous les 2 ans environ, les touristes - encore plus nombreux que d’habitude - affluent en Argentine pour assister au spectacle unique de l’arche du glacier qui s’effondre, permettant aux deux parties du lac de se réunir à nouveau. Plus loin au nord, le long de la frontière entre l’Argentine et le Chili, se dressent les somptueuses montagnes de granit du pays sud-américain - Cerro Torre et Fitz Roy. Les massifs situés dans le parc national Los Glaciares sont un lieu incontournable d’excursion pour les touristes qui aiment les randonnées aussi longues qu’inoubliables. La Quebrada de Humahuaca rivalise de beauté avec son panorama grandiose. La profonde vallée située tout au nord de l’Argentine magnétise par sa palette de couleurs minérales. Le canyon argentin s’étire sur plus de 150 kilomètres. Et pour ainsi dire, en face - dans la région du nord la plus à l’est, l’Argentine fait jaillir les cascades les plus impressionnantes du monde - les chutes d’Iguazu.

      Tango, viande et ….vin?

      Des chutes et en allant un peu plus au nord, voici Buenos Aires! La ville est au moins aussi diverse et changeante que le reste de l’Argentine. La capitale argentine est aussi surnommée « Le Paris d’Amérique du Sud » - en référence aux multiples influences européennes qu’elle reflète et qui sont manifestes. Quelques aspects de la culture indigène sont également très présents. Vous pouvez vous balader dans Buenos Aires et croiser par exemple des couples qui dansent le tango. Et bien entendu, il y a aussi beaucoup de viandes fameuses d’origine argentine, à découvrir.

      Et puis, il y a le vin : vraisemblablement celui qu’on associe le moins à l’Argentine, et c’est un tort. L’Argentine est un des plus grands producteurs de vins au monde et possède de formidables vignobles. En raison du climat subtropical prédominant du pays, ils sont principalement localisés dans l’ouest. Comme beaucoup de choses en Argentine, la viticulture est apparue avec les Conquistadors. La première vigne a été plantée au milieu du 16e siècle, à Santiago del Estero - la plus vieille ville d’Argentine. À cette époque, il s’agissait surtout de produire du vin de messe. Pour en savoir plus sur l’histoire de la viticulture en Argentine et sur son développement, rendez vous sur nos pages consacrées aux régions productrices des vins, rouges et blancs, d’Argentine. Vous ne vous ennuierez pas, car le vin argentin est au moins aussi multiple que le reste du pays.