Régions viticoles de Suisse

      Avec ses nombreux lacs aux eaux bleues, ses gorges  profondes et ses hauts sommets alpins enneigés, la Suisse est surtout réputée pour ses domaines skiables splendides, ses montagnes imposantes et ses villages pittoresques.

      Suisse

      Des villes comme Berne et son quartier médiéval, Lucerne et son pont de la Chapelle ou Zurich, métropole vibrante et plus grande ville du pays, attirent chaque année une foule de visiteurs du monde entier. Les villes sans égal offrent un contraste séduisant aux régions suisses typiques avec leurs paysages d’hiver féériques, tout comme avec les splendeurs théâtrales de la nature. Le Cervin, à la silhouette saisissante qui évoque tellement d’ascensions, est par exemple une des montagnes les plus connues au monde ; les chutes du Rhin près de Schaffhausen sont classées parmi les plus grandes d’Europe, tandis que le lac des Quatre-Cantons est une destination privilégiée et très fréquentée pour son magnifique panorama de montagnes. 

      La Suisse, mosaïque culturelle et culinaire

      Par sa frontière avec l’Allemagne, le Liechtenstein, l’Autriche, la France et l’Italie, la Suisse témoigne d’une grande diversité culturelle, qui se répercute aussi dans les habitudes culinaires du pays. La cuisine des différentes régions est fortement influencée par celle de leurs pays voisins respectifs et chaque canton a ses propres spécialités.



      Pour plus d'infos, voir ici:La variété des fromages suisses est considérable et la qualité particulière des fromages de montagnes, à juste titre, légendaire : les Appenzeller, Gruyère et Emmental en sont les exemples les plus éminents ; ils jouissent d’une réputation fantastique légitime. Mais d’autres classiques suisses comme le Bircher Müesli, l’émincé de veau à la zurichoise, les excellents chocolats, la raclette ou la fondue au fromage font parler d’eux bien au-delà des frontières du pays.

      Une tradition suisse - la viticulture

      On le sait moins, mais la Suisse produit des vins d’excellente qualité. Il est avéré que la vigne était déjà cultivée dans le Valais entre 800 et 600 ans av. J.C. La viticulture est donc une longue tradition en Suisse. Le pays héberge les plus hauts vignobles d’Europe, en partie sur des pentes très raides dont la déclivité peut atteindre soixante-dix pour cent. L’altitude moyenne des vignobles est de 750 mètres au-dessus du niveau de la mer, les vignes les plus hautes sont situées à environ 1100 mètres. Les inconvénients de l’altitude sont compensés par de nombreuses heures d’ensoleillement et par le réchauffement du sol. Les vignes sont cultivées sur à peine 15.000 hectares de la Suisse et dédiés au total à plus de 200 sortes de cépages. Entre autres, aussi bien des variétés internationales comme le chardonnay et le merlot, que des variétés bien connues sur le plan local, comme la petite arvine et le cornalin. Le rapport cépages blancs et cépages rouges est plutôt bien équilibré. Les deux cépages les plus importants de Suisse sont le pinot noir et le chasselas, alias spätburgunder et gutebel en Allemagne. Tandis que le Tessin s’est spécialisé dans le merlot, le Valais produit d’excellents chasselas, la Suisse alémanique du müller-thurgau finement épicé et le Canton des Grisons des vins de caractère issus de cépages bourguignons.