Focus sur un vigneron – Staatskellerei Zürich

        La Staatskellerei Zurich a créé une nouvelle ligne de vins. Avec un « Sortenwein », un raisin pur et par conséquent non modifié, coule dans le verre. Qu‘en est-il de la dernière innovation de la cave traditionnelle ?

        Dans les caves voûtées de l’abbaye de Rheinau, dans le canton de Zurich, l’attachement à la tradition est grand. Mais c’est aussi un endroit où se mêlent tradition vinicole et idées novatrices pour donner naissance à de nouvelles réussites. Les flacons produits ici ont remodelé le paysage viticole suisse et sont désormais les vins suisses les plus demandés de notre gamme.

        Les raisins proviennent de près de 100 producteurs implantés sur plus de 26 communes zurichoises. L’équipe qui entoure le maître de chai Fabio Montalbano et le gérant Christoph Schwegler privilégie une viticulture respectant la nature. Une gestion rigoureuse des rendements, une sélection minutieuse des raisins et des techniques de vinification des plus modernes assurent une qualité constante.

        Sortenrein – de nouveaux vins synonymes de pur plaisir

        Opulents et fruités, les assemblages tels que le Compleo et l’ÉO sont dans l’air du temps. Après le succès du 100% Merlot «M», l’audacieux duo vient de lancer toute une gamme de monocépages baptisée «Sortenrein» (monocépage en français). Elle promet un plaisir pur et authentique. Sauvignon Blanc, Gamaret et Riesling – trois cépages, trois vins élaborés dans la région à partir de raisins 100% suisses. Avec la gamme «Sortenrein», (ou monocépage),

         
        Fabio Montalbano, maître de chai de la Staatskellerei Zurich nous explique ce que les vins purs (sortenrein, ou monocépages en français) ont de particulier et pourquoi on devrait les goûter.

        Fabio Montalbano, maître de chai de la Staatskellerei Zurich.

        Fabio, comment l’idée est-elle née de produire des vins purs (ou monocépages) ?

        Nous observons depuis très longtemps une demande croissante de vins monocépages, surtout des vins blancs. En Suisse et notamment dans la région de Zurich, pousse une grande variété de cépages. Avec cette nouvelle ligne, nous souhaitons montrer combien nous apprécions ces variétés. A condition, bien entendu, que les fruits soient de première qualité. Et comme nous choisissons uniquement les meilleurs raisins de la région pour nos vins, nous y étions préparés au mieux.

        Produire un vin à partir d’un seul cépage, pour un non initié, semble plus facile que d’assembler une cuvée. Qu’est-ce que cela a signifié pour toi d’élaborer ces nouveaux vins variétaux, ou issus d’un seul cépage ?

        Montrer la typicité d’un cépage est un énorme challenge. Avec une cuvée, on a toujours la possibilité d’équilibrer le goût par le biais des mélanges. Si le cépage est utilisé pur, de tels compromis ne sont pas possibles. J’ai toujours eu une préférence pour les vins monocépages, c’est pourquoi cette tâche me fascine particulièrement.

        Non mélangé signifie aussi, qu’un vin « sortenrein » (monocépage) produit une année plus fraîche, pourrait avoir un goût complètement différent de l’actuel millésime ?

        Exactement, et c’est normal. Nos trois nouveaux vins sont les répliques exactes des terroirs régionaux, du climat et bien sûr du temps qu’il a fait. Les vins variétaux doivent vivre, il faut qu’ils se développent tels qu’ils sont, authentiques. Je suis convaincu que cette pureté sera appréciée et que les consommateurs seront tolérants à l’égard de telles fluctuations.

        Qu’est-ce qui vous avez particulièrement réussi avec ces nouvelles créations ?

        Avec ces vins, nous aimerions montrer la typicité du cépage de la région. Les Rieslings purs sont pour beaucoup de consommateurs trop acides, et des Sauvignons purs trop herbeux. Je trouve que nous avons très bien su nuancer la particularité de chaque variété, et en même temps su produire des vins très plaisants à boire.

        Probablement, est-ce un peu avec ses propres vins comme avec ses propres enfants, on les aime tous autant………ou as-tu un favori parmi les trois nouvelles créations ?

        Je ne peux ni ne veux effectivement faire un classement. Mais en tant que fan du Riesling, je suis particulièrement fier de ce Riesling monocépage.

        Pourquoi devrait-on absolument goûter les vins Sortenrein- ou monocépages de la Staatskellerei Zurich ?

        Les amatrices et amateurs modernes peuvent apprendre à bien connaître les qualités des raisins régionaux. Et c’est un excellent moyen de tester les capacités d’un vigneron. Je fais aussi comme ça. Si je veux savoir ce qui motive un vigneron, je goûte ses vins blancs variétaux. Je trouve plus facile de produire des cuvées rouges moyennement corsées - le véritable savoir-faire se manifeste dans les vins qui reflètent typiquement le cépage.

        Et les voici, les trois nouvelles créations monocépages (Sortenrein) de la Staatskellerei Zurich :

        2020 Sortenrein Sauvignon Blanc VdP Suisse Staatskellerei Zürich
        2018 Sortenrein Gamaret AOC Zürich Staatskellerei Zürich
        2019 Sortenrein Riesling AOC Zürich Staatskellerei Zürich

        Découvrez ici d’autres vins de la Staatskellerei Zurich.

        Voici quelque chose qui pourrait vous plaire également