5 questions à Alexandria Karnberger

        Par Sabine Hauptmann - Alexandria a un grand respect pour tous les vignerons qui, dans leur travail, n’ont d’autre choix que de subir les aléas de la nature. Chaque année, ils parviennent à mettre la joie de vivre en bouteilles.
        Alexandria Karnberger, gérante Liechtenstein.

        Quel a été la première expérience en rapport avec le vin qui vous a séduite?

        J’ai déjà eu l’occasion de vivre de nombreux bons moments, mais je me souviens d’une soirée en particulier. Dans le cadre de ma formation en oenologie, nous étions invités dans une cave privée impressionnante. La soirée était dédiée aux vieux vins de Bordeaux. C’est après avoir dégusté un Château Mouton Rothschild 1971 que j’ai compris ce que signifiait le terme «potentiel» par rapport au vin.

        Un voyage dans une région viticole que vous n’oublierez jamais?

        Assurément le voyage au Chili et en Argentine que j’ai eu l’occasion de faire avec Mövenpick Vins. L’étendue de ces deux pays, mais aussi la passion et l’amour avec lesquels on y pratique la viticulture m’ont énormément surprise.

        Quel vigneron vous a le plus impressionné à ce jour?

        Il n’y a pas qu’un seul vigneron qui m’impressionne. De manière générale, j’apprécie l’énorme travail que fournissent les vignerons et leur façon de gérer les aléas de la nature dans le but de mettre chaque année la joie de vivre en bouteilles.

        Quels sont vos trois favoris parmi la gamme de Mövenpick Vins?

        Mon favori est sans conteste le champagne Pol Roger. Il convient pour toutes les occasions et peut accompagner pratiquement tous les plats. Les différents Grüner Veltliner de Markus Huber sont parfaits à l’apéritif, pour une raclette ou une fondue au fromage. Enfin, le Barbera Pomorosso de Coppo, pour une raison affective, puisque c’était mon vin de mariage.

        Champagne Brut Réserve Pol Roger
        2016 Pomorosso Nizza DOCG Coppo

        Quel vin emporteriez-vous sur une île déserte?

        J’espère ne jamais me retrouver sur une île déserte. J’aime la convivialité et les échanges. Mais si jamais cela arrivait, je pense qu’un grand format du Redigaffi de Tua Rita pourrait m’aider à mieux supporter la solitude.

        Recommandation personnelle d'Alexandria Karnberger, gérante Liechtenstein:

        Si je devais comparer mon caractère à celui d’un vin, je serais un Pomerol, Château Latour: plutôt rebelle et racé dans sa jeunesse, mais de plus en plus rond, souple et conciliant au fur et à mesure qu’il prend de l’âge.

        2016 Château Latour à Pomerol Pomerol AOC
        Voici quelque chose qui pourrait vous plaire également